chris_schmid_elephant-11.jpg

Le Kenya a mis le feu, samedi 30 avril, à 105 tonnes d’ivoire, soit la plus grande cérémonie de destruction par le feu d’« or blanc » jamais organisée en Afrique.

Onze bûchers de 16 000 défenses ont été dressés face au Parc national de Nairobi. Le symbole est fort, spectaculaire, car il y a urgence. L’Afrique ne compte plus que 500 000 éléphants, moitié moins qu’il y a trente ans, et 30 000 y sont tués chaque année par les braconniers. Près d’un animal toutes les quinze minutes.